samedi 8 octobre 2016

C'est fini ...




Toutes choses ont une fin, les meilleures comme les moins bonnes ...

Je n'aime pas laisser les choses inachevées alors il est temps de faire le deuil de quelque chose qui ne repartira jamais ... 

Plus la foi, plus la passion, il est temps désormais de laisser Clair Obscur sombrer dans l'oubli (quoique c'est déjà fait donc cela ne changera rien au final).

Cette page se tourne elle-aussi ... 
Au-revoir donc ...


lundi 20 juin 2016

Entre Clair et Obscur (3)

Quelles lectures depuis le 1er Mai ?



Deux gros pavés, trois livres un peu moins gros dont un de littérature générale.


- La voie des Rois, les archives de Roshar de Brandon SANDERSON Tomes 1 et 2

Brandon SANDERSON c'est un auteur que je considère comme sûr, peu de risque d'être déçue ... 
Les archives de Roshar ne déroge pas à la règle, je me suis enfilé les quelques 749 et 655 pages plutôt rapidement. Ce que j'aime avant tout chez cet auteur, c'est que bien qu'il parle toujours de magies étranges et atypiques, il se renouvelle toujours .... Dans Fils de Brume, il évoquait les éléments liés à des pouvoirs, dans Warbreaker il mettait en scène les Souffles donnant des sens surhumains et là il invente une magie portant sur les sphères ... ainsi que des armes de guerre comme les cuirasses et les lames d'éclat qui donnent des pouvoirs presque surnaturels à ceux qui parviennent à les gagner ; ils deviennent alors des Porte Eclats.

En dehors de cette magie particulière, on suit particulièrement trois personnages très attachants qui ont chacun une personnalité très fouillée, j'avoue avoir une nette préférence pour Kaladin, l'ancien militaire devenu esclave mais qui va se battre pour survivre .... 
 
Tout le roman prend forme autour d'une guerre insensée, où interviennent vengeance, prise de pierres sur des monstres chrysalides et batailles sur des plateaux qu'il faut relier par les ponts portés à dos d'hommes ... le tout dans un univers aride, balayé par des tempêtes majeures et peuplé d'animaux étranges, sorte de crustacés fauves géants.

Bref, un récit vraiment passionnant, qui malgré quelques longueurs, nous entraine dans un monde de fantasy vraiment original, j'ai adoré. 
Par contre il parait qu'il y en aura 10 tomes en tout, je ne suis pas prête de finir cette série et de  trépigner en guettant les sorties des prochains tomes !



 - Le roi des fauves de Aurélie WELLENSTEIN

Je ne connaissais pas du tout cette auteure et d'un coup aux Imaginales, j'ai acheté deux livres, celui-ci et Chevaux de Foudre (qui tourne actuellement dans ma classe). 

Dans le Roi des Fauves, trois jeunes hommes, accusés injustement de meurtre, sont condamnés à un sort pire que la mort, il leur reste sept jours d'humanité avant de sombrer dans la bestialité.
L'univers créé par Aurélie WELLENSTEIN est très brutal, violent et brute et l'on ne s'ennuie vraiment pas, le récit est très entrainant avec des moments de tension et d'inquiétude bien frissonnant.

Elle aborde intelligemment le thème de la transformation de l'humain en animal en jouant sur la bestialité de créatures, les Bersekirs, qui au fond sont plus des victimes que des bourreaux.
Qui de l'animal et de l'humain va l'emporter ?

Si l'on ajoute à tout cela que la plume de l'auteur est vraiment fluide et agréable à lire (une belle mention pour Chevaux de foudre un roman pour adolescents vraiment prenant), je pense que je lirai d'autres romans de sa part, d'ailleurs son dernier en date me fait fortement de l'oeil.
Une belle découverte.

- Les chaussures italiennes de Henning MANKELL

C'est mon père qui m'a offert ce roman pour mon anniversaire. 
Fredrik Welin vit reclus sur une île de la Baltique avec pour compagnons un chat et une chienne. A 66 ans, il n'a pour seule activité qu'une baignade dans un trou d'eau glacial. Jusqu'au jour où Harriet, son amour d'enfance resurgit ... La vie de Fredrik vient de recommencer. 
C'est un roman qui même s'il met en scène un personnage relativement âgé, peut toucher n'importe quel lecteur de par la justesse de ses réflexions psychologiques et philosophiques. Fredrik est un homme égoiste et égocentrique, qui pourtant va se tourner peu à peu vers les autres (tout en se livrant à une belle introspection qui va le remettre peu à peu en cause) et en cela il est touchant (car dans le fond c'est tout de même un mec pas très sympathique), son évolution est plus qu'enrichissante.
Cela fait du bien de lire de temps en temps de la littérature générale aussi riche en humanité.
Je ne sais pas si je lirai d'autres romans de cet auteur mais celui-ci est vraiment chouette.

- Les dames blanches de Pierre BORDAGE

"Une étrange bulle blanche d'une cinquantaine de mètres de diamètres est découverte un jour dans une bourgade de l'ouest de la France. Elle attire et capture Léo, trois ans, le fils d'Elodie." 

Voici l'étrange début d'un roman de Science fiction se passant sur Terre, sur plusieurs années.  D'autres Dames Blanches apparaissant un peu partout dans le monde et étant à l'origine de la disparition de centaines d'enfants, les humains vont alors se livrer à une bataille sans merci et complètement immonde. 
Car si ces Dames Blanches créent des turbulences électromagnétiques, plongeant la Terre des années en arrière, sans réseaux sociaux, ni téléphone, ni même électricité .... une sorte de post-apo progressif, elles ne se montrent ni hostiles, ni agressives, or la réaction des humains, elle, l'est, multipliée par 100, n'hésitant pas à sacrifier des millions d'enfants.

Ce roman a quelque chose d'à la fois hallucinant et de terriblement cruel. La façon dont la lutte contre ces envahisseuse extraterrestres prend des proportions dantesques met presque mal à l'aise et on constate une fois de plus que lorsque tout va mal, les gens se tournent vers les partis extrêmes et ceux qui proposent les solutions les plus radicales. C'est à la fois prenant et terrible.
 

lundi 6 juin 2016

Ah oui ... déjà 6 ans ....

C'est marrant parce que tous les jours, FB nous bassine avec les souvenirs d'il y a 1.2.3 4 ... ans et plus .... en fait à partir de la date où l'on s'est inscrit sur ce drôle de réseau social, à la fois le pire et le meilleur ... quoique je pense de plus en plus en lisant les posts ou les commentaires des gens ou leurs publications tirées de tas de principes à la con, sans oublier les règlements de compte en masse ou les remarques haineuses, raciales et j'en passe,  que c'est le pire du pire ... (je parle un peu en connaissance de cause pour avoir subi dernièrement un épisode de diffamation en règle par le biais justement de ce fabuleux Internet qui révèle quelquefois - et de plus en plus souvent - le pire des gens)

Bref .... le sujet n'étant pas FB, c'est en regardant machinalement les souvenirs du 6 Juin que je suis tombée sur les 1 an de ce Blog, le 6 Juin 2011 ...
Alors loin de moi l'envie de fêter un anniversaire pour un Blog moribond (quoique pas tant que cela parce que deux billets en 6 jours de Juin, waohhh cette résurrection xD) .... juste l'occasion de constater que l'enthousiasme qui m'animait lors de sa création en 2010 s'est bel et bien éteint ....

Quel constat faire ? Il y a eu pas mal de billets ici, des mauvais, des pas trop mauvais, des que j'aimais bien, des billets qui concernaient les livres (un peu le but tout de même), mais pas que .... mes passions .... mes rêves réalisés (et morts ...) .... des rencontres, des festivals, des moments chouettes de mon boulot, des moins drôles aussi ... Des petits bouts de moi-même ...
En tout 494 billets .... avec une courbe descendante de toute beauté.

2010 : 55 billets (sur une demi-année)
2011 : 138 billets
2012 : 137 billets
2013 : 83 billets
2014 : 54 billets
2015 : 25 billets
2013 : 2 billets (chapeau !!!!)

Alors je suppose que j'ai commencé à douter dès 2013 je ne sais plus bien quand .. alors des arrêts il y en a eu, entre mes déceptions ou mes hésitations, ou encore mes envies de passer à autre chose ou ma vie qui prenait un autre sens ... 

Je me souviens notamment de ce billet si heureux lorsque j'avais réalisé mon rêve d'enfant, tout me semblait aller tellement bien alors ... Et puis le rêve est mort ... un de plus.
J'ai retrouvé plein de temps (oui car certaines passions sont sacrément chronophages) que j'ai essayé de combler avec ma plus ancienne passion mais qui au final s'est révélée elle-aussi une sorte de mirage ... Du coup je me suis remise à lire, pas forcément à bloguer mais au moins à lire.

Aujourd'hui, mon blog a 6 ans, je ne ressens plus aucune émotion envers lui, à la rigueur une sorte de proximité comme lorsqu'on côtoie un vieil ami avec lequel on n'a plus grand chose en commun mais qu'on fréquente plus ou moins de loin. Au moins a-t-on la force de l'habitude avec lui.
J'écris de temps en temps un billet, histoire de .... Mais la passion est belle est bien morte, c'est ainsi.

Je réalise aussi qu'il y a pas mal de blogs qui sont actuellement en veille pour diverses raisons, certains qui ne reprendront peut-être jamais et d'autres qui tiennent le choc, avec des blogueurs toujours aussi actifs et enthousiastes (je les admire je l'avoue).

Il y a 5 ans, lors du premier anniversaire de Clair Obscur, voici ce que j'écrivais
" On ne sait jamais lorsqu'on se lance dans ce genre d'entreprise quel en sera le déroulement , voire la fin .."

Comme j'avais raison ... on ne sait jamais .... ce n'est pas la fin, mais ce n'est pas non plus probablement le déroulement que j'avais prévu au tout début, on change, on évolue, on se casse la figure, on se relève ou pas ... Un Blog reste malgré tout le reflet de ce que l'on est, de ses sentiments et ses émotions même lorsqu'on ne le tient plus ...

Mes sentiments aujourd'hui 6 ans après sont très vagues, un peu comme en stand-bye ... (exactement comme Clair Obscur, comme quoi le reflet eh oui ...) avec quelques sursauts de vie de temps en temps .... 

Alors, voilà ... cela fait 6 ans ...

" " Avancer ... M'appuyer sur ce que j'ai vécu. Sur ce que j'ai fait. Bien et mal. Sur mes forces et mes faiblesses. Mes joies et mes regrets. Mes remords. Avancer ..."

Pierre Bottero "Les âmes croisées"

mercredi 1 juin 2016

L'envol du dragon de Jeanne A.Debats

Aux Imaginales (article qui suivra quand j'aurai un peu plus de courage et de pêche) j'ai acheté, entre autres, trois petits livres de Jeanne A-Debats : L'envol du Dragon ; Rana et le dauphin et L'enfant satellite. Ces trois livres me paraissaient idéals en terme de longueur et d'intérêt pour donner envie à mes zouzous de se lancer dans la lecture SFFF, sans trop de difficultés.

Aussi j'ai lu ce matin L'Envol du Dragon devant eux ....

Je l'avais évidement lu déjà chez moi et ressenti cette émotion que j'ai toujours en moi lorsque l'on aborde cette si terrible maladie .... L'Envol du dragon raconte ainsi comment Valentin, un enfant gravement malade, s'immerge dans un monde virtuel et devient un dragon sur le point de s'envoler.

Ce texte court et poignant narre avec sensibilité et pudeur les derniers instants et les rêves d'un enfant qui se sait condamné.

Ce matin, j'avais 26 regards posés sur moi qui me suivaient pas à pas tandis que je déambulais dans la classe tout en leur lisant ce roman -je suis incapable de rester immobile lorsque je leur lis quelque chose - il y avait aussi une sorte de tension que je n'avais jamais ressentie auparavant .... Si je connais évidement l'expression "être suspendu aux lèvres de quelqu'un", je ne l'avais jamais éprouvée à ce point ... Même mes élèves qui n'aiment pas trop lire, même ceux qui ne sont pas trop attentifs d'ordinaire, même eux  .....  étaient présents par ce regard intense.

Il est des fois aussi où l'on sent une espèce d'émotion que l'on a du mal à juguler, je ressens cela souvent en fin d'année lorsque je leur dis "au revoir" ou quelquefois dans l'année lorsqu'on aborde des sujets qui touchent, ou alors quand un enfant me raconte une souffrance qui me serre le coeur.
Et là ... ce livre .... cette fin ..... j'ai senti que cela montait, que ma voix s'enrouait .... qu'il allait falloir mobiliser toute sa maitrise de soi pour ne pas pleurer.

J'ai réussi à achever ma lecture, j'ai fermé le livre, je les ai regardés ..... Silence de mort ... toujours ces regards .... ce truc qui passe entre nous .... par cette lecture partagée ....

Etre enseignant ce n'est pas seulement se prendre des coups dans la tronche, des propos diffamatoires, des peurs et des douleurs .... C'est aussi faire découvrir un tout petit roman bouleversant et le partager avec vingt-six autres âmes ....

Merci Jeanne A-Debats pour ce moment intense ...

 

dimanche 1 mai 2016

Entre Clair et Obscur (2)

Ceci n'est pas un billet de livre... il n'y aura probablement plus de billet de cette sorte sur Clair Obscur ....
Pour moi Clair Obscur tel qu'il a pu l'être avec ses défauts et peut-être ses qualités est bel et bien mort.

Je sais aussi  désormais ce qui n'a pas fonctionné et ce depuis quelques mois, c'est apparu très clairement, brutalement, en mettant plusieurs éléments de ma vie en comparaison et notamment les points communs de mes échecs ..... Je n'en dirai pas plus, ce blog n'est pas là pour faire office de catharsis et rien ne changerait de toute façon cet état de fait ... 

Clair Obscur fera désormais office de mémoire de mes lectures, de temps en temps .... Histoire de garder trace de ce que je lis.

J'y songeais cependant depuis un moment sans oser me lancer (parce que l'envie me manquait et surtout que j'ai traversé une énorme panne de lecture en SFFF, une sorte de dégoût probablement du à la réalisation de tout cela) et puis je me suis décidée en lisant le gentil et touchant commentaire de Alys qui m'informait "garder un oeil sur sa colonne de droite au cas où" ..


Alors quelles lectures depuis ces derniers mois ? 

Pas grand chose suite à ma panne donc, j'ai relu beaucoup d'anciens livres qui n'avaient rien à voir avec la SFFF et peu lu de livres de ma Pàl.

- Port d'âmes de Lionel DAVOUST : Il est normal que je commence par celui-ci car sa lecture a pile poil coïncidé avec mon retrait de lecture, ce qui fait que je l'ai démarré il y a fort longtemps, arrêté et puis complètement repris depuis le début .... Ce qui ne m'arrive presque jamais mais c'est Lionel et pour la qualité de ses romans, c'est complètement mérité.

J'ai une fois de plus beaucoup apprécié sa plume dans ce roman complètement différent de tout ce que j'avais pu lire auparavant ... et différent aussi de ses autres livres bien que se passant dans l'univers d'Evanégyre ... mais tout simplement parce que c'est un auteur qui sait tellement se renouveler à chaque fois que j'ai la sensation de le redécouvrir. Lionel a ce don de nous basculer dans des lectures différentes à chacun de ses écrits tout en réussissant encore à nous surprendre.
Qu'ai-je particulièrement aimé dans Port d'âmes ? Eh bien le personnage même de Rhuys qui, tout en ayant ce côté un peu naïf de Mickaël Pertersen dans sa trilogie  de Léviathan, n'en porte pas pour autant ses travers agaçants et je l'ai suivi avec beaucoup d'intérêt car il est tellement anti-héros par excellence qu'on ressent profondément tout ce qu'il traverse. 
Je me souviens particulièrement de ce passage où il se met à dos l'Administration, de ce sentiment un peu humiliant d'avoir fait quelque chose auquel on croit profondément mais que l'on sait vecteur d'ennui à coup sûr ... cette sensation d'avoir agi en son âme et conscience mais qu'on regrette ensuite car la justice n'est pas la même pour tous .... Rhuys est un personnage profondément humain qui, avec des valeurs d'équité et d'honnêteté, devra se défendre dans un monde gouverné par le pouvoir, la duplicité et le mensonge .... 
C'est finalement très proche de la réalité actuelle du monde .... Être pourri est quelque fois plus profitable qu'être droit dans ses bottes, hélas ...

Le deuxième point que j'ai aimé dans cet excellent roman est tout ce qui tourne autour du Transfert, de ces dons d'âmes et de souvenirs.... J'en avais déjà été touchée dans La route de la Conquête mais là que cet aspect de ce monde est vraiment mis en valeur, cela revêt quelque chose d'à la fois terrible et poignant .. Le tout servi par ces mots si ciselés et justes de la plume d'un auteur que, même sans blog, je continuerai à suivre fidèlement tant je suis conquise.

- Le fou et l'assassin III ; En quête de Vengeance de Robin HOBB : Si j'avais trouvé le tome précédent un peu moins puissant que les précédents, celui-ci m'a littéralement subjuguée ... 

Une fois de plus il faut laisser le temps à Robin Hobb de poser son décor et de laisser les lecteurs renouer avec ses personnages ... Ce fut l'apothéose des retrouvailles avec Fitz dans En quête de vengeance et quel bonheur de se trouver à nouveau en symbiose avec son personnage fétiche (c'est bel et bien mon personnage préféré de tous les livres que j'aurai pu lire et le cycle de la Citadelle des Ombres restera  à jamais le cycle qui me transporte le plus) .... Quel bonheur aussi de retrouver les autres personnages et de voir enfin Fitz mis en valeur tel qu'il le mérite. En parallèle le récit s'accélère avec la disparition de la petite Abeille et les secrets du Fou enfin retrouvé .... J'aime aussi que Oeil de Nuit ne soit pas si loin, même en tant que souvenirs, toujours présents dans la mémoire des personnages en peu sous forme de fantôme qui communiquerait avec eux lorsqu'ils se trouvent en danger.
Bref j'ai adoré, ce fut un coup de coeur, je l'ai dévoré et j'ai hâte de lire la suite, mais que c'est long d'attendre !

- Lasser dans les arênes du temps de Sylvie MILLER et Philippe WARD : On retrouve notre célèbre détective et sa secrétaire (qui fait désormais office d'enquêtrice aussi) au Caire. Si j'ai moins accroché à ce tome-ci - probablement parce que la formule use un peu - j'y ai particulièrement aimé la mise en valeur de Fazimel, de la découverte de ses pouvoirs et surtout de son passé, cela donne un renouveau tout à fait bienvenue à la série. C'est toujours très agréable à lire cela dit, sans prise de tête et je pense que je continuerai à suivre les aventures de nos deux personnages atypiques et sympathiques.




- Eldorado de Hina COREL : J'avais acheté ce roman l'an dernier aux Imaginales en me faisant un peu "alpaguer" par son auteure .... Bon c'est de bonne guerre lorsqu'on a envie de faire découvrir son roman et du coup je l'avais acheté puis complètement oublié avant de le redécouvrir dans ma Pàl. 
C'est de la Young Adult post apocalytique dans lequel un jeu vidéo a pris le contrôle de la population ... Ses concepteurs s'en servent même pour réguler cette population. 
L'idée est intéressante et l'intrigue plutôt bien menée. J'ai bien accroché au début du fait de l'originalité du sujet mais ensuite mon intérêt est quelque peu retombé notamment à cause du style même de l'auteur. Je l'ai trouvé trop soigné, pas assez spontané et ce genre de style m'ennuie à la longue. Je ne dirai pas qu'elle écrit mal, non Hina Corel écrit bien mais il manque ce petit plus qui fait que je m'emballe grâce au pouvoir et à la magie des mots que certains savent si bien employer ... Cette écriture là est trop "scolaire" en quelque sorte, trop ficelée. Un peu dommage.

- Wormworld Saga de Daniel LIESKE : J'ai fait acheter ces trois albums  pour mon école, en pensant que cette BD serait une bonne entrée dans la fantasy pour mes élèves ; car depuis 2 ans j'ai réussi à faire entrer la SFFF dans notre BCD et ainsi à la faire découvrir à mes p'tits loups (ce qui trouve cette année son apogée de par notre participation au Prix des Ecoliers 2016 pour les Imaginales ... j'ai trop hâte d'y être d'ailleurs !).

Wormworld raconte donc le voyage d'un jeune garçon dans un monde de fantasy franchi par la porte de son grenier (on trouve là des similitudes avec Le monde de Narnia et L'Histoire sans fin, des lectures qui ont accompagné l'auteur dans sa jeunesse) ... A la base, cette histoire était partie d'un tableau qu'il avait réalisé pour un concours (et qui avait d'ailleurs remporté le second Prix) et a été conçue comme un film 3D (ce qui se voit immédiatement en feuilletant les albums).
Si l'histoire est relativement conventionnelle : quête d'un enfant à moitié orphelin mais qui dans le nouveau monde est attendu tel un messie, lutte contre une phobie qui le paralyse et qu'il devra vaincre, rencontre de personnages qui vont l'aider ..... les illustrations sont absolument formidables avec un jeu de clair obscur des plus réussi .... Elles sont littéralement subjuguantes et cela gomme un peu le côté classique de cette fantasy ... Il ne faut pas oublier non plus que ces BD s'adressent à un jeune public et que par là c'est parfaitement réussi, mes élèves ont terriblement hâte de les découvrir (je les ai alléchés avant ih ih) et je pense que ce sera une magnifique entrée dans la fantasy ... qui plus est qui se passe dans un monde où tout un univers de bêtes et de plantes étranges ont été conçus. J'espère juste qu'il ne faudra pas attendre trop longtemps pour les suites ....


 

vendredi 20 novembre 2015

Après les attentats ... paroles d'enfants

C'était il y a presque une semaine .... Deux fois dans la même année il a fallu tenter de dédramatiser les choses avec des enfants, les rassurer, leur offrir un espace de paroles, mais aussi réguler des sentiments, faire comprendre que certaines idées reçues ne sont pas exactes ..... 
Et puis leur demander une minute de silence .... Un moment inoubliable avec presque 200 gamins, muets dans une cour d'école ... respectant de 7 à 11 ans ces morts injustes survenues quelques jours plus tôt ... avec d'écouter le poème "Fraternité" de Pierre Gamarra .... récité par un élève de CE2 et applaudi ensuite sans aucun signal de notre part.

Le lendemain , Mardi, je leur ai demandé cette fois-ci de s'exprimer à l'écrit (c'est quelque fois plus facile d'avouer ses peurs et ses colères sous cette forme là qu'à l'oral, devant toute une classe).

La consigne était simple, donnant lieu à des textes plus ou moins profonds, passant de la petite ligne de l'élève qui regarde trop de jeux vidéos (ou cache ses émotions ou ce qu'il ne peut pas dire sous des dehors de petits machos maniant l'arme vengeresque) à celui qui a fait un réel effort de transmission de ce qu'il a ressenti ...


Vendredi dernier ont eu lieu des attentats à Paris. Que voudrais-tu dire ?

 
  En CM2 ...

Si je le trouve je lui mets une balle de pompe en pleine tête. Il faut encore plus les bombarder.
Nolan

Les attentats cela ne sert à rien, j’ai eu très peur qu’ils recommencent une deuxième fois, maintenant je ne veux plus aller dans Paris.
Léa

Je voudrais dire que ce qu’ils ont fait c’est bête : se faire sauter c’est tout simplement bête, comme fusiller des personnes c’est bête.
Robin

C’est vraiment grave. Si on le retrouve lui et le chef, le mieux serait de les tuer une bonne fois pour toute ! Tuer une centaine de personnes … il faut être fou !
Célia

J’ai envie de tous les zigouiller parce que ceux qui ont fait ça est très grave. Ils sont tous fous.
Manon

Je voudrais dire que les terroristes ont fait d’énormes attentats car il y a eu des énormes explosions autour du Stade de France et il y avait le match France-Allemagne. Il y a eu 128 morts et des centaines de blessés. Il y avait au moins 40 pompiers et 30 policiers. J’espère que le président de la République aura les solutions à ce problème.
Romain

Je trouve que c’est immonde de tuer tout le monde parce qu’on s’amuse. En plus c’est débile parce qu’après ils se sont tous tués avec des ceintures explosives. Dans leurs têtes ça tourne pas rond.
Noah

Ils sont bêtes ils se font exploser pour tuer des autres personnes, si je les trouve je prends leur fusil et je leur tire entre les deux yeux.
Rayan

Les terroristes sont d’origine de Syrie ils veulent qu’on ne s’amuse plus du tout. La seule solution pour gagner cette guerre est de s’amuser encore plus puis il faut essayer d’oublier ces histoires et de continuer notre vie. Il y a eu 6 attentats 129 morts et au moins 300 blessés. Il y a des gendarmes, des policiers partout.
L’an 2015 a commencé avec la mort des caricaturistes de Charlie Hebdo : leur slogan « Je suis Charlie ». Et se termine par les 6 attentats : leur slogan « Même pas peur ». Ce n’est pas fini et ça ne le sera jamais.
Denisse

Si je le trouve je le zigouille. Ils sont vraiment bêtes de tuer des gens. En plus ils meurent avec.
Maël

Les terroristes croient qu’on est bêtes parce qu’on s’amuse mais c’est le contraire. Ils (les terroristes) ont perdu toute leur humanité. Ils n’ont rien dans leurs cerveaux, ils ne pensent qu’à tuer les gens qui s’amusent. Je n’ai qu’une chose à dire : ils ont bêtes. Je suis triste pour les parisiens morts.
Calinda

Si on les retrouve on devrait les tuer.
Nicolas

J’ai honte des terroristes et un peu peur, enfin pas trop. Ils croient nous avoir plongés dans la peur mais ils n’ont pas réussi moi je suis énervée. Nous on va rester dans la joie, la bonne humeur, enfin j’aimerais.
Elise

Les terroristes ont explosé le Stade de France, à l’extérieur du stade.
Alexandre

J’en ai parlé en famille, j’avais déjà compris des choses avec les attentats de Charlie Hebdo. Après avoir vu les informations, j’ai joué à GTA (sur la console) mais je sais faire la différence entre réalité et jeux vidéos.
Je crois qu’il y a eu 329 blessés et 128 morts c’est beaucoup. Les terroristes s’attaquent à de pauvres innocents, c’est injuste.
Elouen

En CM1 ....

J'ai ressenti de la peur pour une dame qui se tenait par la fenêtre d'un immeuble, mais quelqu'un lui est venu en aide. J'ai cru qu'ils allaient entrer dans le stade de foot. Les terroristes ont fait beaucoup de morts.
Morgane

Je regardais le match de foot. Quand ça s'est fini il y a eu tout le monde qui est rentré sur la pelouse parce qu'ils avaient entendu un coup de feu. Ils croyaient que c'était des pétards  et le deuxième ils ont vu que c'était un coup de feu. Les terroristes n'ont pas réussi à rentrer dans le stade de France. Ils sont rentrés dans le Bataclan. Il y a eu 356 blessés à peu près et 120 morts. Les terroristes ont attaqué à 3 endroits. Je trouve qu'ils sont bêtes et ils se sont tués mais il y en a 1 qui est en fuite et les 7 autres sont morts et quand je l'ai su j'étais soulagée.
Margaud

Les gens qui ont fait des attentats à Paris sont des kamikazes et des djihadistes. Ils ont mis des bombes autour du Stade de France. Les gens ont cru que la première explosion était des enfants qui jetaient des pétards et au Bataclan ils ont fusillé des gens, mais il y a des gens qui ont réussi à s'enfuir et il y a eu 129 morts et le chiffres n'arrête pas de monter et environ 300 blessés. Je suis triste et ce week-end je n'ai pas arrêté de pleurer et j'ai allumé une bougie.                                     
Marie

Si cela avait été moi, j'aurais eu peur et je me serais cachée. Mais heureusement ce n'est pas moi. Lundi matin, à l’école, on a fait la minute de silence c'était dur de penser à eux.           
Emma

S'ils voulaient entrer dans le stade parce qu'il y a un pass, mais pourquoi il n'en faut pas pour le Bataclan ?         
Adrien   

J'ai ressenti que ça ne sert à rien de tuer plein de personnes. J'ai eu peur que le terroriste vienne en Lorraine.     
Loïc

Il y a eu des messieurs qui ont tué des gens et ils se sont fait exploser avec des ceintures explosives, ils ont été dans un stade de foot, au Bataclan et sur une terrasse de restaurant.
Maëly

Je ressens de la peur, de la tristesse et de la haine envers ces gens là.                 
Romain

Ils ont de la haine, je peux comprendre mais pourquoi s'en prennent-t-ils à nous ? On y est pour rien. Pourquoi ne vont- ils pas dans un pays où c'est la paix ? On est heureux, on ne va pas être malheureux pour eux. J'espère que ça ne continuera pas.
Antoine

C'est désolant de voir qu'ils peuvent se procurer des armes et des bombes si facilement. Heureusement qu'ils n'ont pas détruit le Stade de France. Quand on regardait le match on voyait que les joueurs ne faisaient pas des passes normales.
Noé

Ces gens là sont des terroristes, ils n'ont pas peur de se faire sauter avec les gens qui étaient au concert de rock. Ils étaient 8 terroristes djihadistes, il y en a 7 qui se sont fait sauter la tête avec les gens qui étaient au Bataclan. Mais heureusement qu'ils n'ont pas réussi à rentrer dans le stade de France parce qu'il y aurait eu deux fois plus de dégâts. Moi ce que je pense c'est qu'ils sont fous les hommes qui ont fait ça. Moi ça m'a choquée de voir ça.
Alesia

J'achève ce billet avec un poème écrit le 10 Janvier dernier, juste après les attentats de Charlie Hebdo.


J'ATTESTE

J'atteste qu'il n'y a d'être humain
que celui dont le coeur tremble d'amour
pour tous ses frères en humanité.

Celui qui désire ardemment
plus pour eux que pour lui-même
liberté, paix et dignité.

Celui qui considère que la Vie
est encore plus sacrée
que ses croyances et ses divinités.

J'atteste qu'il n'y a d'être humain
Que celui qui combat sans relâche
la Haine en lui et autour de lui. 

Celui qui,
dès qu'il ouvre les yeux le matin,
se pose la question :
Que vais-je faire aujourd'hui
pour ne pas perdre ma qualité et ma fierté
d'être homme ?

 Abdellatif LAÂBI
 









samedi 24 octobre 2015

Les carnets de Cerise de Joris Chamblain et Aurélie Neytet



Chaque année scolaire, deux fois par ans, mon amie qui bosse à la bibliothèque de l'école et moi-même partons à l'assaut du Hall du Livre de Nancy à la recherche des livres ..... perdus ...... trouvés.

L'an passé, l'exercice était extrêmement facile ayant des élèves formidablement lecteurs et passionnés que je pouvais éveiller à des tas de littératures différentes .... et surtout à la fantasy ....
Ainsi Oksa PollockLes Désastreuses aventures de orphelins Baudelaire, Rose et ien d' autres avaient fait leur entrée triomphale dans la BCD de l'école.
Les années ne se ressemblant hélas pas, ma classe cette année se révèle beaucoup moins intéressante de ce point de vue et surtout passive et pas du tout encline à la découverte .... snif snif .... Aussi choisir des livres dans ces conditions n'est pas si aisé que cela.

Heureusement il reste les albums et des fois on fait de sacrés découvertes.
Les Carnets de Cerise, je les avais repérés dans un catalogue et j'avais été séduite par les illustrations.
Il existe aujourd'hui 3 albums portant sur les aventures de cette petite fille qui s'appelle Cerise et qui rêve d'être une romancière.

"Il était une fois ...
Quand j'étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour j'avais un journal intime, il commencerait comme ça. J'aime lire des histoire et mes préférées commencent toutes par " Il était une fois".
Alors, il était une fois ... ben moi, Cerise !
J'ai dix ans et demi et mon rêve c'est de devenir romancière. J'adore écrire. Et j'adore lire des romans, des bd, des magazines un peu scientifiques .... Ma maman m'a toujours dit que le vocabulaire était ma meilleure arme dans la vie. Avant je ne comprenais pas vraiment pourquoi. Maintenant si.
Lire, c'est découvrir, voyager, mais aussi apprendre le sens des mots et surtout apprendre à s'en servir. C'est très important pour comprendre les choses, et faire attention à ce que l'on dit."

En attendant de devenir romancière,  Cerise observe les gens, imagine leurs vies, leurs secrets .... Et elle aime découvrir "quelque chose" quand elle croise des personnes.
Du coup ces Carnets constituent ses "enquêtes" : un mystérieux vieil homme couvert de peinture qui passe dans les bois pour une direction inconnue pour le premier Carnet, une vieille dame qui a l'air très triste et emprunte toujours le même livre à la bibliothèque dans le second Carnet et enfin les secrets du traumatisme d'une jeune relieuse de livres dans le troisième Carnet.
La particularité de ces Carnet et qui fait tout leur charme, c'est que les deux auteurs ont choisi de mélanger le journal intime de la petite Cerise à ce qui lui arrive sous forme de BD, du coup on navigue sans cesse entre l'histoire racontée et ses réflexions, tristesses et sentiments sous forme d'introspection agrémentée de photos, de dessins .... 




 C'est vraiment super chouette et en plus comme la BD est soutenue par des illustrations tendres, pastels et réalistes, cela donne un résultat superbe.
Je suis fan de tous ces paysages enneigés du troisième tome ! 




Ces Carnets sont bourrés de qualités : la forme d'une part dont je viens de parler, les illustrations d'autre part dont j'ai parlé aussi mais en bonus la profondeur des personnage.

Cerise tout d'abord, qui est une petite fille introvertie bien qu'ayant deux meilleures amies avec lesquelles elle partage ses enquêtes .... une petite fille aussi qui semble en souffrance, on apprend peu à peu pourquoi et qui livre au travers de son journal intime ses difficultés relationnelles avec ceux qu'elle aime pourtant profondément. Et malgré tout, c'est une enfant tournée vers les autres, dans le désir de les aider. Qui plus est, avec une belle évolution dans ses rapports à elle-même et aux autres au fil des Carnets.

Les autres personnages sont haut en couleurs aussi ... Une maman qui fait du mieux qu'elle peut face à une fille qui devient adolescente, deux amies toujours là en cas de problèmes mais qui peuvent être impitoyables quand Cerise les délaisse, une étrange vieille voisine qui écrit des romans et est l'amie de Cerise, au grand dam de sa maman ... on se demande pourquoi et on a hâte d'en avoir l'explication (dans les tomes suivants ?) et les personnages rencontrés qui ont une réelle profondeur d'âme.

En plus, ces Carnets qui se suivent révèlent peu à peu des bribes du passé et de la vie des personnages, c'est vraiment passionnant.

On l'aura compris, ces albums sont un grand grand coup de coeur pour moi, une découverte que j'ai hâte de prolonger dans les suites (prochaine sortie du Tome 4 : Janvier 2016) et surtout hâte de faire découvrir à ma classe, parce que cela vaut vraiment vraiment le détour.

Je le conseille aussi en guise de cadeaux de Noël pour des lecteurs de 9.10 ans et plus (être un minimum bon lecteur car il y a pas mal de texte) qui veulent de la vraie qualité.